404 Not Found
404 Not Found
Please forward this error screen to wedlink.buklsainsa.org's WebMaster.

The server can not find the requested page:

  • wedlink.buklsainsa.org/koie.txt (port 80)

Evenements

Lire

1 mai 2009

Requiem pour une cité de verre
« Ses intrigues ont un petit côté Maigret transposé place Saint-Marc avec enquête pépère et bons petits plats cuisinés par madame. Mais ce n’est pas ce qui intéresse vraiment cette Américaine installée depuis presque trente ans sur la Giudecca. Par le biais du polar, la romancière dénonce le monde politique sans honneur, l’hypocrisie sociale qui se cache derrière les plus beaux palais de sa ville d’adoption.  »

C.F.
> Lire l’article
http://www.lexpress.fr/culture/livre/

Marianne

11 avril 2009

Requiem pour une cité de verre
« Cette nouvelle affaire amène le policier à enquêter sur la mort du gardien de nuit d’une fornace de Murano. L’occasion pour le lecteur d’une passionnante plongée dans les coulisses du petit monde des verriers. Une fois encore, Brunetti devra compter avec les manœuvres de son supérieur, le vice-questeur Patta, soucieux d’étouffer toute enquête mettant en cause des personnalités influentes. »

Alexis Liebaert
> Lire l’article
http://www.marianne2.fr/

La Vie

10 avril 2009

De sang et d’ébène
« Instalée dans la cité des Doges depuis vingt ans, l’Américaine Donna Leon la révèle avec brio côté coulisses, de la vie quotidienne du petit peuple au trafic invisible de la mafia. Un polar gastronome, exotique, intelligent et délicieusement humain. »

Anne Berthod
> Lire l’article
http://www.lavie.fr/

Version Femina

31 mars 2008

De sang et d’ébène
« Cette dernière [enquête], qui mêle l’assassinat d’un Africain sans papiers à la découverte de diamants bruts, est aussi finement ciselée que les précédentes. Il y a un vrai ton chez Donna Leon, fait de dialogues aigres-doux et d’analyses subtils, en harmonie avec les saveurs de la Sérénissime. »

Version Femina
> Lire l’article
http://www.femina.fr/

Le Parisien

29 mars 2008

Elle collectionne les morts à Venise
« Pour peindre Venise la romantique en berceau du crime, il faut de l’imagination. Assurément, Donna Leon n’en manque pas. A 65 ans, cette petite Américaine énergique nous gratifie chaque année d’une nouvelle enquête de son fameux commissaire Brunetti, policier élégant et un brin intello qui emprunte le vaporetto comme d’autres la voiture-pie et préfère déjeuner chez lui […] plutôt que d’un sandwich au bureau. »

Philippe Lemaire
> Lire l’article
http://www.leparisien.fr

Pèlerin Magazine

27 mars 2008

« J’ai deux amours, Venise et l’opéra »
« Chacune de ses enquêtes policières pointe du doigt un problème qui lui tient à cœur : le trafic des femmes, la corruption de l’armée, les permis de construire illégaux, le marché de l’uranium. De sang et d’ébène aborde l’immigration clandestine et le trafic de diamants. « Divertir en faisant réfléchir, c’est le job que je me suis donnée, explique-t-elle. Mes livres sont de plus en plus politique. » »

Isabelle Marchand
> Lire l’article
http://www.pelerin.info/